Comment recycler les coquilles de moule ?

0
43

Que faisons-nous des coquilles de moules une fois que nous les avons cuisinées ? Cette question peut paraître anodine, mais la gestion des déchets issus de nos délicieux repas de fruits de mer peut avoir un impact significatif sur l’environnement.

Les coquilles de moules sont composées de calcaire, un matériau non seulement non biodégradable, mais dont les délais d’élimination sont très longs. Ainsi, bien que leur origine soit naturelle, ce qui pourrait faire penser que les jeter à la poubelle est la meilleure option, la réalité est bien différente.

Dans cet article, nous verrons comment trier correctement les coquilles de moules pour éviter de contribuer négativement à l’impact environnemental.

Sommaire

Qu’est-ce qu’une moule ?

Les moules sont des mollusques bivalves appartenant à la famille des moules. Ces organismes marins sont largement répandus dans la mer Méditerranée et au-delà. Elles se caractérisent par deux coquilles noires ou bleutées, dures et épaisses, qui protègent le mollusque orange vif qui se trouve à l’intérieur. A noter que la saison des moules s’etend de l’automne jusqu à début avril.

Plus précisément, les moules  se caractérisent par :

    Valve : les moules possèdent deux valves (coquilles) allongées, souvent de couleur bleue ou noire. Ces valves protègent le corps de la moule.
    Byssus : la trame de filaments qui permet aux moules de se fixer aux rochers ou à d’autres substrats solides. En d’autres termes, il s’agit d’une sorte de colle naturelle produite par la moule elle-même.
    Muscle : à l’intérieur de sa coquille, la moule possède un corps mou, le « fruit de la mer », qui entre dans la composition de nombreuses recettes savoureuses.

Couramment fixées aux rochers et autres surfaces immergées dans les eaux marines côtières, les moules sont des animaux filtreurs, c’est-à-dire qu’elles se nourrissent en filtrant les particules d’eau, ce qui les rend si respectueuses de l’environnement.

De quoi sont faites les coquilles de moules ?

Les coquilles de moules, comme celles de nombreux autres mollusques bivalves, sont principalement composées de carbonate de calcium, qui leur confère la solidité nécessaire pour protéger le mollusque qui s’y trouve.

Outre le carbonate de calcium, elles peuvent contenir des traces d’autres minéraux et de matières organiques. Ce minéral est extrait du milieu marin et est utilisé par les moules pour construire et renforcer leur coquille : la seule arme dont elles disposent pour se défendre contre les prédateurs.

Comment éliminer les coquilles de moules ?

L’élimination responsable des coquilles de moules est importante (aujourd’hui plus que jamais) pour contribuer aux pratiques durables dans le secteur de la pêche et de la restauration.

À l’heure actuelle, selon les directives relatives à la collecte sélective des déchets, nous savons que la meilleure façon de les éliminer est de les jeter dans la poubelle des déchets indifférenciés (secs). Attention, la collecte sélective varie d’une commune à l’autre. Renseignez-vous auprès de votre entreprise d’élimination des déchets, car dans certaines villes, les coquilles de moules peuvent également être jetées dans les déchets organiques (humides).

Parfois, mais rarement, ces coquilles sont également utilisées dans des projets de reconstruction d’habitats naturels, comme barrières contre l’érosion côtière.

Dans tous les cas, pour recycler ou éliminer correctement les coquilles de moules, il est important de s’assurer qu’elles sont propres et exemptes de résidus alimentaires, afin d’éviter les mauvaises odeurs et les problèmes d’hygiène.